Rechercher :

Les objectifs

L’objectif général du projet est « qu’une société civile renforcée contribue au respect des droits humains, à la prévention des conflits et à la préservation de la cohésion sociale ».

De façon spécifique, il s’agit de :

  • Promouvoir et faire respecter les droits humains notamment ceux des femmes, des jeunes et des groups marginalisés
  • Renforcer la paix, cohesion sociale et la resilience contre l’extrémisme violent
  • Renforcer les capacités des OSC afin qu’elles favorise par leurs actions sur le terrain, l’accès aux droits humains

Les Composantes

Le projet repose sur trois extrants :

Les Droits Humains sont promus, notamment auprès des femmes, des jeunes et des groupes marginalisés -dont les Personnes Déplacées Internes- et mieux respectés sur l’ensemble du territoire

Les droits civils et politiques étant de plus en

plus menacés, il est donc important pour le Danemark de poursuivre l’appui dans ce domaine à travers des Appels à Propositions, des appuis ciblés des OSC intervenant en matière de promotion et défense de droits civils, économiques, sociaux, culturels et politiques. Ces OSC sont/seront porteuses des préoccupations émises à la base par des détenteurs de droits, et chargées de les faire prendre en compte par les politiques publiques du niveau local jusqu’au niveau national

le renforcement des capacités des OSC favorise une meilleure qualité des actions de terrain, permettant d’élargir l’accès aux droits ainsi qu’un dialogue accru avec le Gouvernement.

Dans un contexte fortement dégradé, le Burkina Faso a besoin d’OSC plus fortes. En effet, le pays compte

à lui seul plus de 12000 OSC, lesquels travaillent le plus souvent en vase clos. Il est important dans le cadre de leur renforcement que des synergies soient faites et créés entre elles. Ainsi, le projet dans son volet de renforcement des capacités des OSC, va appuyer les actions en synergies des OSC partenaires et des actions de plaidoyers concertées.

La préservation de la cohésion sociale, la résilience contre l’extrémisme violent ainsi que la consolidation de la paix sont renforcées, notamment avec la participation des femmes et des jeunes

Au vu de la dégradation rapide de la situation sécuritaire, de l’augmentation des conflits communautaires, des menaces sur la cohésion sociale ainsi que de l’évaluation positive des projets actuellement mis en œuvre, les interventions menées dans le cadre du Fonds d’appui à la société civile devront être poursuivies et amplifiées. Parmi elles, les activités contribuant à la prévention et gestion des conflits, à la préservation de la cohésion sociale et à la résilience face à la radicalisation à travers un travail préventif au niveau des groupes à risques, notamment les femmes et les jeunes

Nous sommes à six mois de mise en œuvre des activités par les 27 OSC. L'heure est au rapportage. Nos experts sont en plein suivi pour s'assurer d'un rapportage cohérent et pertinent.

X